Objets Abstraits

2019

93x194cm

Plan de travail, tréteaux, bois, métal, pierre, ardoise, étiquettes, vidéo-projecteur, écran,  vidéo (3:22 min).

 

 

 En me questionnant sur le terme « Reconduire le geste », je me suis tournée vers l’idée d’une fabrication d’objets particuliers. Plusieurs mots me sont venus en tête comme : accumulation, geste, outils, fabrication, recyclage, glanage.

 

Ce projet s’articule à travers une collection d’objets fabriqués questionnant le geste. L’idée de prendre des matériaux et de changer leur fonction, en reconduisant une action est donc survenue. Un travail permettant de fabriquer des objets abstraits à partir de matériaux déjà existants. La recherche d’une répétition du geste se fait sur ces dits matériaux. Le mouvement change selon l’outil employé pour fabriquer ces objets abstraits. Un travail me faisant penser à l’artiste Robert FILIU et son oeuvre, bien fait, mal fait, pas fait (1968), ainsi qu’à l’artiste Carl ANDRÉ et son oeuvre Secant, (1977). Deux artiste qui travaillent également sur la répétition du geste et du motif.

Ces objets n’ont qu’une seule utilité, rendre compte du geste fait par l’artiste. Plusieurs mouvements tel que, scier, marteler, tronçonner, limer, poncer sont mis en oeuvre.

 

Une mémoire est alors énumérée via cette collection à travers la restitution du geste par le médium de la vidéo et l’étiquetage réalisé, reconduisant donc le mouvement fait, par l’image et l’écriture. Un travail de son est également fait, permettant d’accentuer cette répétition. 

 

Un dispositif d’installation sous forme de plan de travail s’est mis en place pour présenter ces objets abstraits, intégrant les artefacts réalisés et un vidéo-projecteur projetant la vidéo sur un écran fabriqué, répétant ainsi le geste indéfiniment.